Accueil

           

Bienvenue sur le site du Syndicat National Indépendant des Agents territoriaux!   

Pour adhérer téléchargez le document : Bulletin d'adhésion 2018

Août 2018

Le Mot du Président
          

Cet été, vous avez tous vus et revus cette scène de rue filmée le 1er mai à Paris par des témoins montrant un individu casqué et portant un brassard de la Police qui a violemment molesté un jeune couple.

Cela serait resté un fait divers comme un autre sauf qu’elle est devenue l’affaire BENALLA.

C’est devenu une affaire d’état dans la mesure où  cette personne était  un  collaborateur très proche d’Emmanuel MACRON dont il assurait également des missions d’homme de l’ombre et qui disposait de certains privilèges et passe-droits, tels qu’un permis de port d'arme, un appartement de fonction sur le quai Branly,  un passeport diplomatique ainsi qu’un badge d’accès à l’Assemblée Nationale réservé uniquement aux députés et à leurs collaborateurs.

Après avoir été sanctionné de 15 jours de suspension tout en conservant son salaire, M. BENALLA aurait été licencié dans le même temps où Emmanuel MACRON a vu sa côte de popularité descendre au plus bas depuis son élection.

Comme dans beaucoup d’autres domaines, ce Président se trompe souvent : cette affaire BENALLA n’est pas comme il l’a dit une « tempête dans un verre d’eau » mais bien une affaire d’Etat dans la mesure où on assiste à la décomposition de la crédibilité d’un chef qui se comporte comme un monarque s’octroyant des privilèges énormes,  tels ces rois de France qui régnaient avant la révolution de 1789.

Vous avez tous encore en tête, l’achat effectué par le couple présidentiel au printemps: 500.000€ pour remplacer de la vaisselle par de la Porcelaine de Sèvres !

Et je ne rappellerai pas la réalisation d’une piscine au Fort de Brégançon, les frais exorbitants de représentation de Brigitte MACRON qui, en d’autres lieux pourraient être qualifiés d’abus de bien public.

Le bien public : qu’en pense le Président lorsqu’il prend aux plus pauvres (telle l’instauration de la CSG supplémentaire de 1,7 % prélevée sur les salaires et les pensions de retraite supérieures à 1250 €) et qu’il distribue des cadeaux aux plus riches.

Emmanuel MACRON a été élu sur un programme mettant en exergue  une meilleure répartition des richesses ; force est de constater que cette répartition  ne profite qu’à ceux qui l’entourent.

Il appartient à tous ceux qui s’estiment floués (un autre verbe plus imagé serait peut-être plus approprié) de se mobiliser enfin afin que cesse  cette ignoble injustice.

Même si certains syndicats n’ont plus la côte, ils restent la force nécessaire pour  ramener nos gouvernants à la raison.

Après les vacances qui, je l'espère vous feront le plus grand bien, puisse la solidarité se manifester pour la sauvegarde de nos droits.

                                                                                                                                         Jean-Pierre KLINHOLFF

                                                                                                                                              Président du SNIAT

 

                                                                                                               

 

  

                                                                                                                           

 

 

 

 

 

 

  • Nom du fichier : Bulletin adhesion 2018
  • Taille : 672.31 Ko

Bulletin adhesion 2018 Télécharger

SNIAT INFO Edition CANNES CACPL.... pour consulter le dernier numéro

http://www.territoriauxsniat.fr/medias/files/sniat-info-n-10-pdf.pdf