Voilà, les vacances sont terminées et la plupart d’entre nous ont repris le chemin de notre lieu de travail.

Si la période estivale nous a permis de recharger nos batteries, nous en sortons cependant avec la triste mémoire de l’attentat du 14 juillet sur la promenade des Anglais à Nice.

Il ne semble pas que la rentrée de nos politiques puisse présager des jours meilleurs et s’ils s’engagent tous à faire le maximum en matière de sécurité, il ne faudrait pas pour autant qu’ils négligent nos conditions de travail.

 L’Europe telle qu’elle faite pour satisfaire les grands groupes capitalistes et la mondialisation des échanges vont dans doute continuer sur la même voie au détriment des salariés français et par voie de conséquence des agents territoriaux.

Quoiqu’en disent les statistiques officielles, le chômage continue à grimper et notre pouvoir d’achat à s’affaiblir et ce ne sont pas les discours entendus dans le cadre des primaires qui peut nous donner quelques espoirs.

Nos perspectives d’amélioration de nos conditions de travail pourront peut-être s’envisager sous le couvert de la consultation lancée le 1er septembre par la ministre de la Fonction Publique, Annick GIRARDIN, intitulée « Ma fonction publique se réinvente » et qui comprendra 3 thèmes : l’innovation managériale, la transition numérique et le bien-être au travail.

Espérons, comme la ministre s’y ait engagé, que ces travaux –qui se termineront en décembre- ne soient pas un coup d’épée dans l’eau et que les meilleures initiatives seront traduites en acte.